Conseil Municipal du 24 Septembre 2018 : Intervention de Coralie BREUILLE-JEAN : La Maison

La prise en charge des mineurs isolés étrangers n’est pas une problématique poitevine.

Partout en France, en particulier dans les grandes agglomérations, nous retrouvons ces mêmes questions :

Qui pour les prendre en charge ?

Qui pour les accompagner dans leurs démarches administratives ?

Qui pour les loger, les nourrir, les soigner et assurer leur éducation ?

Les questions de migrations et de prise en charge des refugiés sont des compétences de l’Etat. La protection de l’enfance, celle du Département.

L’un et l’autre, ici comme partout en France, ne se montrent pas à la hauteur des enjeux. Souvent par manque de moyens, parfois par idéologie comme lorsque notre gouvernement préfère chasser les humains qui rentrent dans le pays que les capitaux qui en sortent.

En attendant, de simples citoyens sauvent l’honneur de notre pays et font ce que les institutions devraient faire. Se montrer humain et responsable. A Poitiers, comme partout en France, des dizaines de famille se sont organisées et accueillent maintenant depuis de nombreux mois des mineurs chez eux. Leur donnant ainsi un foyer, leur montrant ainsi le visage fraternel de la France. Ce qui permet de maintenir un statu quo encore supportable.

Mais à Poitiers, comme partout en France, ces accueils individuels se sont parfois montrés insuffisant et d’autres solutions ont dû être trouvées. Et des citoyens n’ont eu d’autres choix que d’en venir à l’occupation illégale de bâtiments inhabités. C’est un cas de ce type qui nous préoccupe aujourd’hui à Poitiers.

Le logement de fonction du Premier Président de la cour d’Appel, inoccupé depuis des années, est squatté depuis le mois de Juin. Occupé par une vingtaine de mineurs, encadrés par un collectif sérieux et responsable, ce squat n’a généré aucune nuisance vis-à-vis du voisinage (qui se montre d’ailleurs solidaire du collectif) ni aucune dégradation du bien en question.

Pourtant, avec une rapidité surprenante, probablement inédite et surement sans aucun rapport avec le fait que la maison lui appartienne, la justice a déjà autorisé l’expulsion.

Est-ce que cette expulsion solutionnera le problème ? Sachant qu’aucune partie responsable (Etat ou Département) n’a pris d’engagements concernant le futur des expulsés, nous ne le croyons pas.

Au mieux, ces mineurs trouveront une famille volontaire pour les accueillir. Et de l’organisation d’une solidarité collective, on légitimera une addition de solidarité individuelle, avec les risques pour les uns et les autres que cela comporte. Au pire, ces mineurs finiront dans un nouveau squat ou à la rue.

Est-ce acceptable ? Les poitevins nous ont montrés, par leur mobilisation, qu’ils étaient solidaires. A l’image de la Ville que nous, majorité de gauche depuis 40 ans avons souhaité construire. Nous devons, en tant que conseil municipal nous poser la question de savoir ce que nous devons et pouvons faire pour répondre cette exigence de solidarité.

Les élus du conseil municipal représentent les habitants de Poitiers. Pas seulement ceux qui votent. Pas seulement les Français. Pas seulement les majeurs. N’en déplaise à certains, les mineurs isolés de la Maison sont des Pictaviens. Et nous leur devons de veiller à leur sécurité aussi. Nous ne pouvons donc accepter que la préfecture les expulse sans garantir leur accueil immédiat.

Nous devons participer à trouver une solution collective pérenne à cette situation, dans la mesure de nos moyens, et sans faire croire que seuls, nous pouvons et pourrons tout résoudre.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Conseil Municipal, coralie breuillé, poitiers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Conseil Municipal du 24 Septembre 2018 : Intervention de Coralie BREUILLE-JEAN : La Maison

  1. Jallais Jacqueline dit :

    Bravo Coralie pour cette intervention qui rappelle les responsabilités de l État et du département en matière d accueil et d hébergement des populations migrantes ou non.
    Jacqueline Jallais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s