Poitiers Mag d’Avril 2018 : Article de Nathalie Rimbault-Raitiere

Statut et progrès

 Après le code du travail, c’est au tour du statut des cheminots d’être la cible du gouvernement. Et bientôt cela sera celui de l’ensemble des fonctionnaires car tout statut qui offre quelques sécurités dérange ceux qui veulent imposer plus de libéralisme, de concurrence et de flexibilité.

En opposant les uns aux autres (salariés du privés/fonctionnaires, actifs/privés d’emploi, retraités/jeunes, etc …), avec le glissement sémantique d’ « acquis sociaux » à « avantages » et maintenant à « privilèges », le gouvernement cherche à cristalliser le débat tout en évitant d’aborder les vraies questions sur les conditions des salariés d’aujourd’hui.

 Pourtant l’amélioration de la condition salariale doit être au cœur d’un projet de société responsable. Acteurs du monde économique et du monde social gagneraient à développer un dialogue de qualité et à considérer cette amélioration comme une ressource pour les employeurs et un levier émancipateur pour les salariés.

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans communiqué de presse, nathalie rimbault-raitiere. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s