Poitiers Mag d’Octobre 2017 : Article de Nathalie Rimbault-Hérigault

Des contrats aidés et nécessaires

La suppression des contrats aidés va avoir de répercussions importantes pour les Poitevins. Malgré leurs défauts, ces contrats permettaient de rendre de nombreux services aux citoyens en plus d’offrir de réelles perspectives pour leurs bénéficiaires.

Les Maisons de quartier, les entreprises de réinsertions, les associations  ne vont pas toutes pouvoir maintenir leurs actions. Certaines seront même menacer dans leur survie. La Ville, touchée par la baisse des dotations, ne pourra se substituer à l’Etat.

Les conséquences seront graves. Cela va concerner des populations déjà précarisées, en souffrance sociale, en méfiance vis-à-vis de l’état et qui trouvaient une écoute et un service auprès d’associations proches d’elles.

Les relations entretenues par les associations de réinsertion avec de nombreuses entreprises de la région poitevine, vont être fortement perturbées par le manque de personnel des contrats aidés.

En détruisant ces emplois aidés, ce sont des possibilités de réinsertion et d’aide aux personnes en demande qui vont purement et simplement disparaître

 

Publicités
Cet article a été publié dans communiqué de presse, Nathalie Rimbault-Herigault, poitiers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s