Poitiers Mag de Septembre 2017 : Article de Laurent Lucaud

Un très cher cadeau

Prétextant de l’inégalité (réelle) de cet impôt et pour redonner du pouvoir d’achat (et il le faut), le gouvernement va supprimer la Taxe d’Habitation pour 80% des foyers.

Certes les impôts locaux sont injustes (non progressifs, basés sur des valeurs locatives obsolètes) mais payer l’impôt fait de chaque citoyen un membre à part entière de la collectivité. Chacun, en fonction de ses moyens, participe alors à la vie de sa commune. C’est le fondement même de la démocratie locale. En enlevant le principal levier de son autonomie, l’Etat s’attaque  ainsi aux marges de manœuvres de la commune : c’est une recentralisation autoritaire ET anticonstitutionnelle.

Après la suppression de la taxe professionnelle,  les baisses de la dotation globale de fonctionnement et celle annoncée du nombre de fonctionnaire (dont on peut être sûr que la territoriale paiera le plus lourd tribut), la suppression de la T.H. est une nouvelle étape vers l’étranglement des politiques locales. Elles constituent pourtant 70% de l’investissement économique public et portent la quasi-totalité des services de proximité.

Publicités
Cet article a été publié dans communiqué de presse, Conseil Municipal, laurent lucaud. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s