Conseil Municipal du 10 Avril 2017 : Intervention de Patrick Coronas

Ce budget est conforme aux orientations budgétaires que le conseil a validé mi-février.

Nous nous sommes déjà exprimés sur le double contexte qui préside à ce vote et qui influe nécessairement sur ce budget : Elections présidentielles et législatives d’un côté et constitution de la nouvelle grande agglomération de l’autre.

Pour ce qui concerne les élections, cela place notre collectivité dans l’incertitude politique et financière. Ce qui n’est jamais une bonne chose quand on doit s’occuper  (et donc voter les budgets pour) de choses aussi prosaïques que d’ouvrir les crèches, nourrir les enfants des écoles, entretenir les bâtiments et les espaces verts, prendre soin des personnages âgées etc, etc …

La constitution de la nouvelle agglomération quant à elle, voit notre ville perdre un certain nombre de compétences (et non des moindres), les agents qui les mettent en œuvre et les lignes budgétaires correspondantes. Cela a donc un impact direct sur le budget présenté.

Affronter ces incertitudes, prendre en compte ce nouveau contexte nous permet de mieux appréhender ce qu’une commune peut et doit faire pour ses habitants. Quels que soient le nouveau président et la nouvelle majorité, la ville, recentrée sur ses compétences les plus directement en contact avec les citoyens, est encore plus en première ligne.

Ses compétences essentielles, vitales pour la vie de la cité se doivent donc d’être à la hauteur :

Accueillir nos bébés dans les crèches, nourrir et abriter nos enfants dans les écoles, aider nos habitants en difficultés et prendre soin de nos personnes âgées, créer le lien social par le biais des maisons de quartiers, organiser la vie de la cité par l’état civil, veiller à la tranquillité et la sécurité publiques, cela en assurant des moyens humains et financiers suffisants aux agents pour qu’il puisse trouver leur place dans cette réorganisation.

Nos budgets se doivent de réussir la quadrature du cercle :

Réalistes et prudents pour être prêt à toutes éventualités politiques et financières à venir.

Ambitieux et volontaires pour répondre aux exigences de qualité et de services de nos concitoyens.

Car c’est bien la grande complexité de l’exercice du pouvoir à l’échelon le plus petit des collectivités. On n’a finalement que peu de maitrise du contexte qui détermine sa propre action budgétaire.

Malgré tout, ce budget est dans la continuité des engagements pris devant les électeurs en début de mandat. L’évolution de la subvention au CCAS et  le budget des maisons de quartiers, la rénovation des écoles, les travaux du Confort, le projet de l’Ilot Tison montrent que Poitiers tient ses engagements de ville solidaire et responsable.

Nous voterons ce budget

Publicités
Cet article a été publié dans budget, patrick coronas, poitiers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s