Intervention de Coralie Breuillé : Vidéosurveillance Conseil Municipal du 04 Avril 2016

Les mots ont toujours un sens.

Protéger : du latin PROTEGERE : couvrir devant, abriter Surveiller : du vieux français : contrôler,  examiner

Appeler la vidéosurveillance de la vidéoprotection ne change pas sa raison d’être. La vidéosurveillance ne couvre pas, n’abrite pas. Elle contrôle.

Elle ne prévient ni le délit, ni le crime. Elle le déplace. Elle n’assure pas la sécurité des citoyens, seulement celle des bâtiments.Elle ne remplacera jamais l’attention et la responsabilité citoyenne. Elle est présentée comme solution miracle contre la délinquance, alors que rien ne prouve son efficacité,  alors même qu’elle grève les budgets des communes comme la nôtre pour pallier au désengagement de l’Etat.

La lutte contre la délinquance ne nécessite pas de caméras. Elle nécessite de l’humain. Elle nécessite des moyens suffisants pour l’éducation nationale et populaire, pour l’insertion sociale et économique,  pour l’application de la loi, pour tout ce que Mr Petit a mis en avant au début de son intervention.

La sécurité n’est ni de gauche, ni de droite. Mais sa mise en oeuvre , elle, l’est.

Parce qu’être de gauche, c’est lutter contre les causes de la délinquance plutôt qu’ allouer un budget à un dispositif qui n’a pas prouvé son utilité,  le groupe communiste votera sans surprise contre cette délibération.

Publicités
Cet article, publié dans Conseil Municipal, coralie breuillé, poitiers, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s