Intervention de Patrick Coronas – Conseil Municipal du 28 Avril 2014

Ce budget est présenté dans un contexte de baisse des dotations, ce n’est qu’un début et ce n’est pas fini.

Les raisons sont connues. Nous pouvons nous opposer nationalement à ce programme de rigueur comme à ceux qui à droite qui trouvent que 50 milliards d’euros ce n’est pas assez alors qu’ils n’ont pas trouvé en 10 ans le moyen de commencer …

Ceci dit tout pourrait paraître d’une évidence claire comme de l’eau de roche : les « déficits volontaires » permettent de se retrouver dans une situation à la TINA (There Is No Alternative) que chérissait Mme Thatcher. Il faut donc couper dans les budgets !

Pour ceux qui ne comprennent pas tout, les échos sont plus précis (et pas que les échos, la droite ici l’a dit) : il faut absolument baisser le budget de fonctionnement des collectivités dans les charges de personnels sont trop fortes. Tout est alors en place pour une marchandisation des services publics. Or on vient de le voir avec la grève du personnel de la SITA, le service délégué au privé n’est ni une garantie pour les salariés du respect du code du travail ni une garantie pour la collectivité du service rendu.

Mais dans notre ville, beaucoup de budget de fonctionnement (et de personnel) c’est en fait beaucoup de services publics. Des services indispensables à ceux qui ont peu, les seuls services bien souvent auxquels ils peuvent avoir accès et qui leur sont nécessaires pour s’en sortir.

Donc, en tant qu’élus, il nous faut agir au quotidien avec comme ligne de conduite un service public de qualité ce qui nécessitera d’avoir le personnel et les investissements pour rendre ce service sur le long terme.

La priorité du mandat sera donc d’inventer. Inventer un mode de fonctionnement nouveau  que va nous imposer :

-la baisse des dotations

-la nécessité de ne pas augmenter les taux d’impositions

-la réponse aux besoins des populations, en particulier les plus fragiles, pour qui les services publics sont essentiels.

-la priorité aux CCAS qui devra être maintenue

-la réalisation des investissements nécessaires.

L’intelligence sera de travailler autrement car la réponse ne pourra être de fusionner des services pour quelques gains de productivité ou de baisser globalement les subventions aux associations.

 

Publicités
Cet article, publié dans Conseil Municipal, poitiers, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s